Plan d'urbanisme sur 30 ans?

Y a-t-il des enjeux qui n’ont pas été abordés dans les documents présentés qui vous apparaissent importants pour l’avenir de notre ville ? Quels sont les secteurs de notre ville qui présentent des potentiels à mettre en valeur et qui n’ont pas été identifiés jusqu’ici ? Utilisez ce forum pour discuter de tous les sujets non couverts par les autres forums.
Répondre
Israël.Michaud
Messages : 1
Enregistré le : ven. 2015 déc. 4 22:11

Plan d'urbanisme sur 30 ans?

Message par Israël.Michaud » mar. 2015 déc. 8 16:11

Bonjour

j'ai assisté lundi passé à la présentation sur le nouveau plan d'urbanisme de la ville, sachant que le dernier plan date de 2000, nous sommes maintenant en 2015 il aura donc 15 ans (n’applaudissez pas pour le savant calcul) comment le service d'urbanisme seront capable de prévoir les besoins des citoyens sur plus longtemps qu'ils ont été capable de le faire en 2000?

Par ailleurs comment le service d'urbanise fera pour ne pas dérogé de son plan, malgré les différentes interventions que différents conseils municipal pourrait y faire?

ON ne semble pas non plus prévoir de borne de recharge pour véhicule électrique ou Hybride, sachant que le nombre de ses véhicules devrait augmenter considérablement d'ici les prochains 10 à 15. est-ce que le nouveau plan d'urbanisme prévoira des infrastructure pour répondre à la demande?

Merci

Au PLaisir

Israël Michaud
Pneus Mécanique Témis
236 Témiscouata

nicolas.gagnon
Messages : 17
Enregistré le : lun. 2015 nov. 23 14:59

Re: Plan d'urbanisme sur 30 ans?

Message par nicolas.gagnon » mer. 2015 déc. 9 10:49

Bonjour monsieur Michaud,

Il est en effet difficile de planifier le développement d'une ville sur 30 ans. La technologie change, la société change et les besoins changent aussi. C'est pourquoi il est normal d'adopter de nouveaux plans d'urbanisme à tous les 10 ou 15 ans. Ça ne veut pas dire qu'il faut cesser de faire des projets à long termes. En fait, on retrouve souvent une continuité entre les plans d'urbanisme successifs dans les grands objectifs poursuivis. Chaque plan vient proposer des ajustements ou de nouveaux moyens de mise en oeuvre, mais il n'est pas rare que d'un plan d'urbanisme à l'autre on énonce des orientations semblables.

Lorsque Jean-Paul L'Allier a été élu à la mairie de Québec, en 1989, il a proposé une vision à long terme pour la revitalisation du quartier Saint-Roch. Sa vision d'un centre-ville reconstruit autour d'une place publique et revitalisé grâce à la créativité, la culture et le savoir est encore aujourd'hui au coeur de la stratégie des élus et des urbanistes de Québec, 26 ans plus tard. Pourtant, il y a eu plusieurs plans d'urbanisme depuis 26 ans et plusieurs conseils municipaux différents... À travers les différentes planifications qui ont été adoptées et les différentes stratégies mises en oeuvre, il y a eu malgré tout une certaine continuité dans l'action. C'est cette continuité et cette cohérence à long terme qui permettent d'obtenir des résultats. Voilà pourquoi on ne doit pas hésiter à voir loin en avant et à imaginer la ville dans 30 ans.

La meilleure manière d'obtenir l'adhésion des futurs conseils municipaux aux objectifs du plan d'urbanisme, c'est de s'assurer d'abord que la vision proposée par le plan d'urbanisme est partagée par la population. C'est pourquoi nous tenons à faire l'important exercice de consultation publique que nous avons amorcé.

D'autre part, la question de l'électrification des voitures sera abordée dans le plan d'urbanisme, même si ça n'a pas été présenté lors des soirées d'information. La Ville de Rivière-du-Loup s'est déjà impliquée à plusieurs niveaux dans ce dossier et continuera à le faire. Nous aborderons aussi la création d'un réseau de voitures en partage.

Au cours des prochaines décennies, la technologie va révolutionner l'usage que l'on fait de la voiture. Les voitures sont sur le point d'être capables d'aller se garer toute seule ou de venir nous chercher à la porte de notre travail... Lorsqu'il sera possible d'avoir un taxi automatisé à la demande, à toute heure du jour où que l'on soit, qui aura besoin d'une voiture ? Ceux qui en auront une vont y voir une source de revenu potentiel : pourquoi la laisser dormir 23 heures par jour dans un stationnement quand on peut lui laisser transporter d'autres personnes pendant qu'on est au travail. Voilà le genre de technologie qui va assurément transformer l'urbanisme dans les 30 prochaines années.

Merci de votre contribution au forum de discussion.

Nicolas Gagnon
Chargé de projet à la révision du plan d'urbanisme.

Répondre